Résultat pour le terme "zones humides" : 77 article(s) déniché(s)

  • Articles contenant le mot recherché , en priorité dans le titre puis dans le contenu. Affichage par date de parution, du plus récent au plus ancien.
  • Les résultats peuvent varier en fonction de l'orthographe. Par exemple "concert" au singulier ne donnera pas le même résutat que " concerts" avec un S...

Vous pouvez aussi rechercher Parmi les mots-clés

Vallabrègues, sur la rive gauche du Rhône

VALLABRÈGUES. Dans le Gard

VALLABRÈGUES. Aujourd’hui située sur la rive gauche du Rhône, en raison des fluctuations du fleuve, se trouvait autrefois sur la rive droite.
Seigneurie possédée par les mêmes seigneurs que celle d’Aramon.
Vestiges préhistoriques et antiques : Mausolées gallo-romains de la Roche de Comps et de l’Ile du Comte : stèles inscrites, éléments d’architecture et de décoration (exposés à Beaucaire).
De l’autre côté du Rhôn… LA SUITE… »

Quissac, dans les dédales des plaines du Vidourle

QUISSAC. Dans le Gard

QUISSAC. Situé sur le passage de l’ancienne voie romaine de Nîmes à Rodez. On y a trouvé des vestiges antiques : établissement et nécropole gallo-romains.
La plus ancienne forme du nom de QUISSAC est QUINTIACUM, formé par les mots QUINTIUS plus ACUM qui signifient domaine de QUINTIUS.

Deux routes importantes se croisent à Quissac : la route des Ruthènes de Nîmes au Larzac croise celle de Montpellier à Ales qui fr… LA SUITE… »

Saint Julien de Cassagnas et le parc ornithologique

ST-JULIEN DE CASSAGNAS. Dans le Gard

SAINT-JULIEN-DE-CASSAGNAS. Ancienne Seigneurie confirmée à l’évêque d’Uzès par un diplôme de Philippe Auguste en 1211.
Le village est cité dès le XIIe siècle dans un document d’allégeance du seigneur du château d’Allègre (Les Fumades) à son suzerain en tant que Ville de Saint Julien de Cassagnas (entendre certainement, villa au sens latin = ferme).

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirem… LA SUITE… »

Saint-Denis. Sur les bords de la Cèze

SAINT-DENIS. Dans le Gard

SAINT-DENIS. Ancienne possession de l’évêque d’Uzès, confirmée par un diplôme de Philippe Auguste en 1211.
La légende : un paysan qui menait ses bœufs se désaltérer à la  » Cèze » un soir de pleine lune, cette dernière se reflétait dans l’eau. Brutalement la lune disparut et notre paysan fut persuadé que ses boeufs l’avaient bue. Arrivé au village, il narra son aventure et un attroupement se forma, c’était un mystère…. LA SUITE… »

Rivières, village aux 3 cours d’eau

RIVIÈRES. Dans le Gard

RIVIÈRES. Fut le fief des Budos, vicomtes puis marquis de Portes. Leur héritière, Marie-Félice, installa au château un couvent de visitandines et légua ses biens aux princes de Conti.
Rivières (localement : Rivières de Therargues) doit son nom aux trois rivières qui traversent le village : l’Auzonet, la Cèze et un long canal. Rivières fut une petite « ville » car à ce siècle-là, il y avait peu de villages possédant … LA SUITE… »

Saint-André-de-Roquepertuis, les gorges du bois des Verdières

St-andre-de-roquepertuis. Dans le Gard

SAINT-ANDRÉ-DE-ROQUEPERTUIS. Le village comprend de belles maisons rurales aux toits de tuiles rondes. La commune est située sur la allée de la Cèze, au débouché des gorges.
À VOIR, À VISITER…
Eglise Saint-André 11ème/12ème fortifiée :
Bois des Verdières et du Mandement.
Dans ce village très ancien, aux rues étroites bordées de maisons de pierres, couvertes de vieilles tuiles, vous pourrez admirer l’église paro… LA SUITE… »

La Capelle-et-Masmolène, son étang

LA CAPELLE ET MASMOLENE. Dans le Gard

LA CAPELLE-ET-MASMOLÈNE. Village pittoresque (SI) sur les rives de l’Alzon et de la Vevre. Situé sur le passage d’une ancienne voie romaine. Château et village inscrits à l’inventaire des Sites Pittoresques du Département du Gard. Les deux agglomérations forment une seuls commune depuis 1814.
Ces bourgs réunis doivent leur existence aux religieux de Saint-Benoît qui vinrent assécher l’étang de la Capelle en 1810. La… LA SUITE… »